Usine à gaz spatiale

Les Echos – 09/12/09

Plus que le nombre, c’est l’union qui fait la force. Les Européens qui, depuis le début du siècle, tentent en vain de mettre sur pied un système de positionnement par satellite concurrent du GPS américain, sont obligés de l’admettre : les discussions à n’en plus finir, les querelles égoïstes et les rivalités industrielles qui reprennent avec le bras de fer entre EADS, Astrium et OHB pourraient plomber une nouvelle fois le projet Galileo. Or, à force de retards, les satellites d’observation « made in Europe » n’entrerons finalement sans doute au mieux véritablement en service qu’en 2015.

D’ici là, non seulement le GPS « made in America » aura continué de creuser l’écart mais même la version chinoise du GPS pourrait avoir franchi suffisamment d’obstacles pour s’imposer comme une alternative crédible. Sans oublier l’Inde et la Russie, qui restent ambitieuses. Galileo risque d’arriver bien trop tard et sans réel avantage technologique sur un marché saturé.  Car, après l’univers des télécommunications et le monde des « navigateurs routiers» qui ont déjà voté définitivement en faveur du GPS yankee, tous les produits d’électronique grand public de plus en plus communicants, dans les années qui viennent, vont pencher pour des systèmes rivaux. Pour Galileo, censé marcher sur deux jambes - le civil et le marché de la sécurité -, la pente sera dure à remonter, rendant ainsi difficile, voire impossible, à résoudre l’équation économique de ce projet ambitieux mais quelque peu démesuré.

Nombreux mais désunis, les Européens ne semblent finalement pas de taille à affronter des concurrents qui, bien qu’isolés, l’emportent sur le terrain de la vitesse d’exécution. Il faudra bien, un jour, que l’Europe tire les leçons de ce triste feuilleton industriel.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: