Le coût de la crise

Selon Bloomberg, l’ensemble des dépenses, prêts et garanties offerts par l’Etat Américain atteignent désormais les 12 800 Md$. Un montant qui frôle le PIB US 2008 (14 200 Md$) et qui représente environ 42 000$/habitant.

Un tiers de ce montant, soit 4 170 Md$ a pour le moment été engagé, le reste étant prévu pour les différents programmes de soutien et de création monétaire annoncés par la Fed, la FDIC et les autres agences gouvernementales. Ces sommes ne serotn donc au final peut-être pas toutes dépensées, dans la mesure où beaucoup de prêts ne feront pas défaut.

La Fed, dont les engagements disponibles constituent la moitié de ces montants (soit 7 800 Md$), n’a engagé réellement que 1 680 Md$ pour le moment (Mars 2009).

La FDIC dispose de 2 050 Md$. 358 Md$ ont été engagés concrètement.

Le gouvernement dispose enfin de 3 000 Md$ au travers des différents plans (TARP, plan relance Obabma, émissions de Bons du Trésor). 2 130 Md$ ont été mobilisés.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :