Analyse Mi-avril 2009

Le marché US a repris pratiquement 30% depuis son plus bas du 9 mars. Il est revenu sur son niveau de début février. Il est donc toujours bas relativement à son niveau d’ il y a 1 an 1/2. La semaine dernière fut la cinquième hausse hebsomadaire consécutive. Ceci s’explique d’abord par un retour – timide – d’appétit pour le risque, suite à la stabilisation de certains indicateurs économiques, à la publication du PIBB (Plan Geithner) et au G20. Le marché n’a pas besoin d’une confirmation de l’embellie économique: il a seulement besoin de la sentir (d’y croire) selon Barron’s (13/04/09).

Cette hausse marque-t-elle une rupture ?

Pas pour la plupart des stratèges encore crédibles. Sur le plan fondamental, une poursuite de la baisse de l’immobilier US est encore à privilégier. Je rappelle que c’est un des points clés d’une reprise économique, et par conséquent d’un mouvement de hausse durable sur les actions. Malgré la baisse sensible des taux immobiliers US (4.5%), Lazard Asset Management estime qu’une baisse supérieure à 20% est probable par rapport au niveau de début janvier (sachant que le marché a déjà baissé de 30% par rapport à son plus haut ). Cette estimation est peut-être surestimée. L’important est de noter qu’une poursuite de la baisse de l’immobilier est toujours d’actualité, dans des proportions conséquentes. Et l’intervention de la Réserve fédérale quant aux rachats de prêts immobiliers ne peut au mieux qu’atténuer ce mouvement. Au mieux, les prix vont décliner plus lentement, et baisser de 15% » d’après le directeur de la recherche de Lazard.

Après la forte hausse du mois de mars, le marché a besoin d’une pause, au mieux. Acheter le marché à ce niveau (S&P 855 – Cac 3000 pts), implique un degré de confiance important quant à un rétablissement économique rapide, qui ne semble pas acquis aux vues des données disponibles » pour Barclays Capital. Il est vrai que 84% des actions US ont franchis à la hausse leur moyenne mobile 50 jours. Les financières sont 26% plus hautes que cette moyenne technique: c’est le plus fort écart depuis 20 ans.

D’un point de vue technique:

La résistance CT du cac est à 3140 pts. La résistance MT est à 3400 pts. On pourra alléger les positions haussières et/ou acquérir du BX4 (tracker baissier) sur ces niveaux. A la baisse, le premier support est aux alentours de 2860 pts. Celui d’après est à 2730 pts, mais il est probable que le Cac descende sous les 2500 pts si les 2860 sont cassés. en fonction du niveau de liquidté (qui doit être important), on commencera à rentrer sur le marché sur les 2860 (pour les plus audacieux) ou sous les 2500 pts (pour tout le monde !). La situation devra être actualisée sur ce niveau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :