BP durement secoué en Bourse

Les Echos – 03/05/2010

Les estimations sur le coût de la marée noire pour BP varient largement d’un expert à l’autre. Les analystes jugent l’effondrement du titre exagéré.

 La marée noire suscite de l’inquiétude chez les actionnaires de BP. Depuis la détection d’une fuite sous-marine le 22 avril, le pétrolier britannique a vu son cours chuter d’environ 12 % à la Bourse de Londres. Quelque 20 milliards de dollars de capitalisation sont partis en fumée. L’action Transocean, le propriétaire de la plate-forme, a été aussi très attaquée. Mis sous pression par l’administration Obama, BP a affirmé vendredi assumer « la pleine responsabilité » de la marée noire. Quel sera le coût de cet accident pour BP ? Une première série d’estimations commencent à circuler sur le sujet. Compte tenu des incertitudes sur l’ampleur véritable des fuites et sur le temps qu’il faudra pour y mettre un terme, les chiffres avancés varient grandement d’un expert à l’autre.

L’agence de notation Fitch affirme que le nettoyage des plages pourrait coûter de 2 à 3 milliards de dollars. Mais elle souligne que l’assurance couvrira la majorité de ces coûts. Citi avance de son côté un chiffre de 700 millions de dollars pour le pétrolier et ses partenaires Anadarko et Mitsui. Soit 450 millions de dollars pour BP, compte tenu de sa participation de 65 % dans le projet. S’il se vérifiait, ce montant représenterait environ 2 % des bénéfices annuels du groupe. Evolution Securities table sur un impact deux fois plus important (845 millions de dollars). Plus pessimiste, Morgan Stanley prévoit un coût de près de 3,5 milliards de dollars. Sanford Bernstein & Co. va encore plus loin, avec un impact maximal de 8 milliards de dollars pour BP avant impôts. Pour l’instant, le pétrolier a annoncé qu’il dépensait 6 millions de dollars par jour pour contrer la marée noire et colmater les fuites sous-marines. Le forage d’un puits de secours pour injecter un enduit spécial et boucher la fuite pourrait coûter de l’ordre de 150 millions de dollars, selon Citi. Très pragmatiques, les analystes soulignent que cette marée noire constitue aussi une « opportunité » d’investissement. « Les réactions aux accidents sont généralement exagérées, écrit Mark Fletcher de Citi. Dans les six mois qui ont suivi l’accident de Texas City, en 2005, BP a fait mieux que le marché et le secteur, avec un rebond de 19 % ».

Une réputation déjà entâchée

« Exxon a sous-performé le marché de près de 5 % pendant le mois qui a suivi l’accident de l' »Exxon Valdez » avant de regagner l’essentiel du terrain perdu au cours des trois mois suivants », rappelle aussi Morgan Stanley. Qui plus est, le coût financier de cet accident a au bout du compte été largement revu à la baisse. En 1994, un tribunal avait condamné ExxonMobil à 5 milliards de dollars d’amendes. Mais, à l’issue de quinze ans de procédure, le groupe a réussi à réduire la facture à un peu moins de 1 milliard, intérêts compris. L’impact de la marée noire sur la réputation de BP s’avère plus difficile à évaluer. Aux Etats-Unis, le pétrolier dispose d’un lourd passif avec l’explosion de la raffinerie de Texas City en 2005, la rupture d’un oléoduc en Alaska en 2006 et une série de problèmes techniques avec sa plate-forme Thunder Horse dans le golfe du Mexique. Pour certains experts, « aux Etats-Unis, BP a sous-investi en qualité et en maintenance pendant des années ». Lorsque l’activité d’exploration-production et le prix des matières premières avaient dégringolé l’an dernier, le britannique avait été l’un de ceux qui avaient exigé les plus fortes baisses de prix de la part des sociétés de services.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :