Moody’s pointe le risque d’une restructuration des dettes « périphériques »

Les Echos – 09/02/2011

Un analyste de Moody’s a fait valoir hier que les pays « périphériques » de la zone euro, comme la Grèce, le Portugal et l’Espagne, avaient du mal à stabiliser leur niveau de dette et a averti que le risque de restructuration avait augmenté. Les marchés ruminent cette idée depuis des semaines au sujet de la dette grecque, dont le niveau paraît peu supportable. Certains opérateurs se sont même positionnés sur les obligations helléniques de très longue maturité pour contourner un risque qu’ils jugent imminent. Lundi, Jean-Claude Trichet, le patron de la Banque centrale européenne (BCE), a souligné qu’un rachat de titres grecs avec une décote (par Athènes ou le Fonds de stabilité européen) profiterait aux intervenants qui ont pris des paris à la baisse sur les obligations en question. Le marché évoque dès lors l’hypothèse d’un échange de titres contre d’autres ayant une maturité plus longue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :