Les facteurs qui devraient peser à terme sur les taux américains

Les Echos

Depuis plus d’un an, tous les regards sont dirigés vers les écarts de taux entre les pays européens. « Il est pourtant un autre « spread » d’une importance capitale pour les marchés : celui qui concerne les Etats-Unis et l’Allemagne », note Philippe Ithurbide. Dans les précédentes phases de resserrement monétaire, ce « spread » avait tendance à s’écarter de façon significative, les taux longs américains progressant plus rapidement que les taux allemands. Une tendance justifiée par le fait que la Fed resserrait toujours avant ses homologues européens. « Rien de tel cette fois : ce sont les Européens qui ont ouvert le bal des resserrements monétaires, par ailleurs dans un contexte de crise de dette souveraine. Le différentiel de taux longs ne reflète donc plus l’évolution comparée habituelle des politiques monétaires. On comprend dès lors pourquoi, sur cette seule base, le différentiel de taux longs entre Etats-Unis et Allemagne ne s’est pas creusé. » Quatre facteurs devraient cependant peser à terme sur les taux américains, selon le spécialiste. Une qualité de dette moindre : les agences de notation commencent à envoyer des messages négatifs sur les niveaux de dette et déficit publics américains ; la fin du « quantitative easing » fin juin ; le fait que, même si le dollar est, en termes effectifs réels, au plus bas depuis cinquante ans, les investisseurs ne le considèrent pas fortement sous-évalué ; le nombre de pays solvables, y compris en Europe, qui offrent des niveaux de taux plus attractifs que le marché américain. « Bref, au total, les rendements obligataires américains ne rémunèrent pas les risques du marché américain et il semble acquis que l’écart de rendements obligataires devrait se creuser au cours des mois et trimestres à venir », conclut Philippe Ithurbide.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :