Archives – stratégie CT au 13/12/2011

au 13/12/2011:

Le sommet du 09/12/11, présenté comme celui du 26/10/11 (« sommet de la dernière chance »),  n’a pas eu l’effet du précédent (+6.70% sur le cac le 27/10/11… et baisse de 5.50% le surlendemain !) et n’a pas crée le choc de confiance.  Encore une fois, le projet sous-jacent – renforcer l’intégration budgétaire et la crédibilité politique – est louable, mais l’exécution semble plus que délicate. Bref, l’impression est qu’on assiste des décisions mortes-nées, comme pour le FESF, et que les difficultés résident. Le chemin va donc continuer d’être long et périlleux. L’attitude de la BCE, totalement compréhensible et louable à mon sens, n’a pas changé. L’impression qui se dégage est que le marché semble trop optimiste sur une intervention de la Banque Centrale Européenne à court-terme. Draghi a en tous cas été ferme. La question est donc de savoir s’il bluffe.

Le contexte politique n’est donc pas plus favorable qu’auparavant. Le contexte économique s’est de son coté dégradé, avec une probabilité très élevée de voir apparaitre une récession en Europe au cours des prochains mois. Son ampleur reste incertaine. Cette contrainte économique va rendre plus difficile les prises de décisions et handicaper la sortie de crise de la Zone. Les échéances électorales en France pourrait indirectement aussi perturber le processus de résolution.

Aux USA, bien que les derniers indicateurs économiques soit plutôt bons (ou pas aussi mauvais qu’on le craignait cet été), rien ne permet de dire que le pays évitera une récession en 2012. A ce titre, les commentaires hebdomadaires de John Hussman publiés toutes les semaines sont assez éclairants. Sur le front micro-économique, certains profit warning récents laissent penser qu’un point de retournement a peut-être été atteint au S2 2011. Il vaut mieux rester neutre et attendre les évidences car il est difficile d’apprécier la crédibilité du consensus en cette période contrastée. Le secteur technologique, qui est souvent un indicateur micro-économique avancé, sous-performe depuis quelques semaines le marché. Intel et Texas Instrument ont tous deux annoncé un profit warning. Cela constitue peut-être un avertissement.

Les investisseurs restent en cette fin d’année toujours réticents à prendre des risques, malgré la baisse des prix des actions. Les incertitudes sur la valeur pèsent. La volatilité est toujours élevée et devrait le rester, et seul un retour du VIX sous les 25 permettrait d’amorcer une reprise plus convaincante. Les conditions de marché sont propices à de nouvelles déconvenues et un retour des vendeurs dans les semaines qui viennent. Un retour des acheteurs à ce stade semble compliqué.

Techniquement, la zone 2800-3200 représente toujours le trading range de moyen terme. Une sortie de cette zone permettrait d’acheter du risque à bon compte: mise en place d’une stratégie défensive au dessus de 3200, voire prise de positions baissières entre 3250 et 3500;  commencer à reprendre des actions sur les 2800 (pour jouer la préservation du range en question) ou attendre un retour sur les support des 2500/2400 pts pour revenir véritablement sur les actions. La tendance de long terme à ce stade reste clairement baissière. Le point bas est très probablement devant nous. Voir en complément l’analyse technique d’UBS disponible ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :