Broke fast at Tiffany’s

Les Echos

De l’optimisme d’Alcoa à la circonspection de Siemens en passant par les mécomptes de Tiffany, la Bourse a bien du mal à trouver une boussole.

Chaque jour qui passe le confirme à l’investisseur. L’avenir est bien ce qu’il y a de pire dans le présent selon sa définition flaubertienne. Au point qu’il suffit d’un mot gentil d’une agence de notation sur les mauvaises habitudes gauloises pour le sortir de sa dépression bovarienne. En écartant la France de sa liste noire, Fitch a plus contribué au moral de troupes boursières de plus en plus clairsemées que les habituels haruspices de la microéconomie. Alcoa, la traditionnelle grenouille du début d’année, n’a pas fait un boeuf en confirmant que 2012 ne verrait pas l’Armageddon industriel annoncé ici et là. L’Europe embourbée dans la stagnation n’empêchera pas la demande mondiale d’aluminium de progresser d’encore 7 % cette année, un ralentissement limité par rapport aux 11 % de 2011. Mais la légère avance que cet optimisme made in China a conférée au titre relativise la statistique qui en fait un présage favorable pour une progression des 500 principales valeurs américaines dans l’année après le zéro pointé du dernier millésime. D’autant que d’autres girouettes tournent, sans que la responsabilité du vent soit établie avec certitude. Les boutiques vides de Tiffany sur la 5 e Avenue et Old Bond Street, qui le priveront de 3 % à 4 % du bénéfice annuel prévu, tiennent sans doute à leur emplacement et leur positionnement. Chez Siemens en revanche, les signaux qui s’allument un peu partout tempèrent les ambitions formulées il y a deux mois à peine. Le baromètre, rappelait Alphonse Allais, ne sert-il pas avant tout à lire l’heure ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :