Poule au sot

Les Echos

En cinq ans, les retours à l’actionnaire n’ont compensé que 40 % de la dévaluation boursière du CAC 40.
Boursicotage et agiotage sont les deux mamelles de l’investisseur individuel, qui n’attend plus que les quarante valeurs phares de Paris lui promettent, comme Henri IV, la poule du dividende au pot des rachats d’actions. Avec raison. De 2007 à 2011, leurs actionnaires ont certes reçu des montants (235 milliards d’euros) à faire rêver n’importe quel surintendant des finances, selon les données compilées par les experts du Vernimmen. Mais l’argent ainsi rendu en cinq ans n’a compensé que 43 % du total de la dévaluation boursière du CAC 40 (490 milliards), à laquelle s’ajoutent 50 milliards de capitaux qu’ils ont aimablement remis dans la marmite. S’il a autant soigné la veuve de Carpentras que la mamie du Cantal en lui renvoyant un tiers de sa capitalisation boursière de fin 2006, France Télécom n’a pas empêché son titre de s’effondrer de plus de 40 %. Les actionnaires de Crédit Agricole et de Société Générale ont été des contributeurs nets tandis que ceux de Veolia, à peine remboursés de l’émission de 2007, n’ont plus entre les mains qu’un titre carbonisé à 85 %. Le bas de laine finalement percé d’un quart de sa valeur sur l’ensemble du CAC 40 ne doit plus laisser beaucoup de sots pour contempler les 4,75 % du coupon actuel de l’indice – plus que l’emprunt du Crédit Foncier -et les 7 % attendus cette année par les analystes financiers, plus de deux fois mieux qu’une obligation d’Etat à 10 ans. Les entreprises y trouveront une justification supplémentaire à une rigueur toute protestante dans la distribution de leurs bénéfices, que les spécialistes d’AlphaValue voient rester très sage face à la restriction du crédit et aux incertitudes. Une austérité sans se marrer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :