Stratégie de LT (au 22/01/2012):

Un regard rapide sur l’année 2011 permet de tirer quelques conclusions :
– il n’y a plus d’actifs sans risque
– L’approche graduelle de résolution de la crise européenne a été globalement un échec
– La BCE ne veut pas d’actifs cotés dans son bilan
– Les actions les mieux valorisées sont celles qui ont le mieux performé
– Le marché de l’emploi US a été peu sensible aux stimulus

4 défis doivent être affrontés :– une récession dans l’UE, et ses conséquences sur l’économie mondiale
– réformes budgétaires à mettre en œuvre
– la question du refinancement des dettes
– l’insolvabilité de la Grèce et celle du Portugal

Les questions posées par la crise européenne appellent des solutions profondes qui sont amenées à bouleverser la manière dont l’UE fonctionne aujourd’hui, la hiérarchie actuelle du pouvoir, tout comme le rôle et le fonctionnement des institutions en place. Le cap à prendre n’est pas encore fixé, ne serait-ce que parce nos dirigeants traitent actuellement un problème immédiat, et ne sont pas encore dans la réflexion de long terme quant à l’avenir de l’Europe. La situation d’aujourd’hui est instable, et ne permet donc pas de définir précisément l’orientation à suivre. La question du modèle de croissance de la zone, et de sa compétitivité, reste entière, bien que le plan de libéralisation de l’économie italienne présenté il y a quelques jours aille dans le bon sens. L’absence de consensus politique laisse peut-être penser que la pression du marché n’a pour le moment pas encore été suffisamment prononcée pour forcer les gouvernements à s’entendre. Cela reste néanmoins à voir.

Concernant la zone US, une fois les élections passées,  il est probable que  l’année 2013 soit celle de la consolidation budgétaire, et qu’un resserrement semble inévitable. C’est aujourd’hui un paramètre secondaire dans l’orientation des marchés, mais deviendra à n’en pas douter un facteur d’influence significatif.

En Asie, la question du savoir-faire politique pour négocier un virage économique lié à un ajustement du marché immobilier et celle de la dépendance aux exportations seront déterminantes. C’est autrement dit la question de l’évolution du modèle de croissance chinois, et notamment sur les questions sociales, qui est en jeu.
La question de la crise des dettes souveraines en Europe renvoie évidemment en filigrane à la situation budgétaire des Etats-Unis et du Royaume-Uni. Certes, la situation actuelle est avant tout une crise de la dette, exacerbée par un manque de gouvernance (donc doublée désormais d’une crise politique).  En d’autres termes, la question de savoir si c’est une crise de la zone Euro ou une crise de la dette plus globale se pose.

Par conséquent, la tendance à long terme des marchés d’un point de vue fondamental est, comme bien souvent,  difficile à anticiper à ce stade, au moment où les équilibres (ou déséquilibres) mondiaux changent. La théorie des cycles peut en revanche apporter des éléments de réponses. En considérant les différents cycles (et plus précisément ceux de Kitchin et Juglar), on s’aperçoit que les conclusions d’un certain nombre d’analyses (UBS, Valquant, DaybyDay…) convergent. En 2011 et début 2012, ces deux cycles sont dans une dynamique baissière, suggérant un risque potentiel de surprises négatives quant aux indicateurs économiques de court terme et au climat des affaires. Pour rappel, le cycle de Kitchn (rotation des stocks) dure en général 3 à 4 ans, et celui de Juglar (cycle des affaires) entre 7 et 11 ans. Cependant, les deux devraient toucher leur point bas dans la deuxième partie de l’année. Si cela s’avérait exact, l’inversion de leur dynamique et leur retournement à la hausse permettrait une nouvelle tendance de long terme, haussière, sur les marchés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :