Un art difficile

Les Echos
La bonne surprise des résultats américains est qu’il n’y a pas de mauvaise surprise. Pour l’instant.

Presque toujours en politique, le résultat est contraire à la prévision, professait Chateaubriand. Les boursiers n’ont nul besoin de se plonger dans les « Mémoires d’outre-tombe » pour constater qu’eux aussi échappent rarement à cet axiome. Caterpillar et Colgate-Palmolive ont rejoint la cohorte des Apple, Microsoft, IBM, Intel, McDonald’s et General Electric qui ont publié de meilleurs résultats nets par action que prévu au dernier trimestre de 2011 et dont les perspectives, pour cette année, sont tout sauf alarmantes. La vulgate roubinienne en expansion parmi les gérants depuis quelques mois, qui voulaient que les analystes aient pris, comme à l’accoutumée, du retard sur la décélération de la rentabilité des entreprises, s’en trouve donc pour l’instant démentie. Pour quelques ratés visibles chez Google, Citigroup ou ATT, la grande majorité des annonces (62 % au 20 janvier selon FactSet) a battu les pronostics. Les vendeurs à découvert sont d’ailleurs restés aux abris. Délaissant les plus belles pièces du troupeau, ils ont concentré leurs tirs sur des valeurs moyennes sans forcément minimiser leurs risques. Le retour des abonnés chez le loueur de vidéos en ligne Netflix les a ainsi pris à revers en offrant au titre un rebond de plus de 20 %. Si l’indice Dow Jones, requinqué de 20 % depuis octobre, est à moins de 10 % du pic historique de 2007, cette marée remonte dans des flots de 20 % à 40 % plus faibles que dans la descente de l’automne. Mais sans la virtuosité d’un Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale, pour transformer les boules de cristal en bulles, la hausse de 15 % des 600 valeurs européennes depuis octobre est certainement encore plus fragile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :