Impôts record pour le patron de Facebook

Les Echos

Le Trésor américain peut dire merci au projet d’introduction en Bourse de Facebook. Comme l’a révélé la presse anglo-saxonne, l’arrivée du réseau social sur les marchés financiers pourrait faire de Mark Zuckerberg, le jeune patron de Facebook, le contribuable le plus taxé de l’histoire des Etats-Unis. Montant de l’impôt : entre 1,5 milliard de dollars (selon le « Financial Times ») et 2 milliards de dollars (selon le « Wall Street Journal »).

De fait, le jeune dirigeant avait bénéficié, en 2005, de l’attribution de 120 millions de stock-options, du fait de sa nomination en tant que directeur général, pour un prix d’exercice de 6 cents par titre. Avec l’introduction en Bourse du groupe prévue pour mai prochain, chaque titre vaudra au moins 40 dollars. De quoi valoriser les droits du jeune patron à 4,8 milliards de dollars…

Alors que la loi américaine prévoit une taxe de 35 % sur les stock-options, le jeune dirigeant devrait donc s’acquitter d’un impôt minimal de 1,67 milliard de dollars, lorsqu’il décidera d’exercer ses options.

Facebook n’a pas commenté cette information. Selon Bloomberg, le dirigeant pourrait décider de vendre, lors de l’entrée en Bourse de Facebook, pour 1,67 milliard de dollars de titres, afin de pouvoir honorer son devoir de contribuable…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :