« The perfect storm »

Les Echos

Demandez aux opérateurs assiégés par Free ce qu’ils craignent le plus. Cette nouvelle concurrence ? La conjoncture ? La floraison fiscale ? Tel Octave, le héros des « Confessions d’un enfant du siècle », ils vous répondront sans doute que l’incertitude est de tous les tourments le plus difficile à supporter. Les investisseurs ont pourtant su gré à France Télécom de ne pas leur transmettre ces angoisses, d’où la hausse du titre qui a accueilli des résultats, meilleurs que prévu, mais en demi-teinte, et des perspectives qui le sont encore plus. Mais, confronté à ce triple défi, dont la configuration donne le « perfect storm » des météorologues, l’opérateur Orange a donné l’impression de tenir la barre. Le marché, de toute façon, s’attendait au retour d’une distribution des profits plus conforme à la température ambiante. Le ris était d’autant plus facile à prendre que Telefonica avait montré la voie et que le rendement du titre, s’il ne sera plus boursouflé, restera élevé. Son niveau, le plus généreux du CAC 40, n’avait, de toute façon, été d’aucun secours pour soutenir un cours en perdition. Seule une croissance solide y parviendra. Où la trouver quand les nouvelles conditions du marché coûteront, en 2012, 1 milliard d’euros de son résultat brut d’exploitation à l’entreprise ? L’opérateur a pris position à l’extérieur. En 2011, il a gagné 16 millions de clients en Afrique et au Moyen-Orient. Il est également bien placé pour aborder la 4G, la prochaine génération des réseaux mobiles. Il ne s’embarque donc pas sans bagages, mais la traversée sera plus que difficile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :