Pékin milite pour le président sortant

Les Echos

Le pouvoir chinois ne cache plus sa préférence pour une reconduction de Nicolas Sarkozy. François Hollande est jugé trop anti-Pékin.

Tous les indices concordent : si le pouvoir chinois pouvait voter le 22 avril prochain, il choisirait très certainement Nicolas Sarkozy. Il y a d’abord eu le « couac » lors de la visite à Pékin de Laurent Fabius, qui n’a été reçu par aucun membre du Comité permanent du bureau politique du Parti. A l’époque, le doute était encore permis : peut-être s’agissait-il d’un simple problème de calendrier. Mais depuis, le vice-Premier ministre Wang Qishan s’est laissé aller à une confidence auprès des patrons français, venus à Pékin dans le cadre du Comité France-Chine. Entre deux considérations sur les liens économiques entre l’Hexagone et la deuxième économie mondiale, Wang Qishan leur a lâché qu’il souhaitait ardemment la réélection du président français, compte tenu de la gravité de la crise européenne. Lundi, c’est enfin le « Journal commercial de Pékin » qui a tiré à boulets rouges contre François Hollande, au motif que celui-ci ne cesse de prendre des positions antichinoises. Il se dit contre une aide de la Chine à l’Europe pour des questions de souveraineté, quand Nicolas Sarkzoy souhaite le contraire. Il fustige la non-convertibilité du yuan quand le chef de l’Etat français ne cesse d’arrondir les angles sur ce dossier. Bref, il joue la carte anti-Pékin, alors que Nicolas Sarkozy tente d’établir des relations « harmonieuses » entre les deux pays, affirme le journal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :