Crise de la zone euro : « Il suffira d’une bonne nouvelle pour que les Bourses remontent en flèche »

Les Echos

Robert Parkes, stratégiste actions de HSBC, est dans le camp des optimistes. Il attend des annonces et des mesures des banques centrales et des dirigeants européens.

« Il est dangereux d’être encore négatif sur les marchés. » Robert Parkes, stratégiste actions de HSBC en est convaincu : « Le marché est tellement déprimé en ce moment qu’il suffit d’une bonne nouvelle pour qu’il remonte en flèche. » Si le contexte de morosité que connaissent depuis plusieurs semaines les Bourses empirait, ou même se prolongeait, il y aurait « forcément des réponses politiques ». Celles-ci pourraient prendre diverses formes : de nouveaux achats massifs de dettes de la Banque centrale européenne (BCE) ; un troisième programme d’assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale américaine, voire des annonces chocs des dirigeants européens…

Les marchés ont d’ailleurs commencé à se reprendre en ce début de semaine, dans l’espoir d’actions des banques centrales. « D’autres initiatives – jamais expérimentées jusqu’alors -sont envisageables. En fait, tout est possible : les banques centrales ont fait preuve d’innovation ces dernières années », explique le spécialiste. Les économistes de la banque sino-britannique n’attendent toutefois pas de baisse de taux de la BCE cette année ; et donc pas de geste lors de la réunion d’aujourd’hui.

Robert Parkes rappelle que, depuis début 2010, les taux des pays périphériques ont déjà connu à 7 reprises de fortes tensions, couplées avec des baisses des marchés européens. Et la BCE a acheté des obligations de pays en difficulté à 6 reprises. Difficile, cependant, de prédire le timing précis d’annonces phares des autorités politiques et/ou monétaires, « mais ce sera vraisemblablement avant la fin de l’été. Voire d’ici à fin juin, si les élections législatives grecques du 17 juin ne permettent pas de dégager de majorité claire », explique-t-il.

Un « bull market » attendu

Pour lui, une simple victoire des partis pro austérité lors de ce scrutin – ce qui enlèverait une bonne part d’incertitude -pourrait être « l’un des catalyseurs » d’un rebond. Et si, à l’inverse, le scénario d’une sortie de la Grèce de la zone euro se matérialisait ? « Je ne le pense pas. Les marchés ne l’ont pas intégré et seraient donc très affectés. Mais, si c’était le cas, il y aurait sans doute alors une réponse politique exceptionnelle. »

Dans l’attente des nombreuses échéances à venir – telles les élections grecques, mais aussi le sommet européen de fin juin -et des nouvelles mesures anticipées, HSBC est actuellement « neutre » sur les actions. Mais il pourrait passer à « surpondérer ». D’autant que les valorisations sont extrêmement basses : le ratio rapportant les cours à l’actif net des marchés européens est de 1,3 proche de ses plus bas depuis vingt ans. Parallèlement , « les profits des entreprises ont fait preuve de résistance ». Les Bourses de la zone euro sont actuellement sous-évaluées de 50 %, d’après les modèles de HSBC : le rebond pourrait donc être potentiellement de cette ampleur, dans les années à venir. A plus court terme, le stratégiste anticipe un nouveau « bull market » (marché haussier), avec une progression de plus de 20 % des marchés européens, sur les décisions d’ordre politique à venir. Le Vieux Continent pourrait même devancer Wall Street. « Pour l’heure, les inquiétudes sont concentrées sur la zone euro, mais la dette américaine est bien plus importante qu’en Europe en termes de ratio dette/PIB. Avec les élections aux Etats-Unis en novembre, l’attention risque de se déplacer vers la Bourse américaine. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :