De plus en plus de millionnaires dans les pays émergents

Les Echos

Les millionnaires ont subi le contre-coup de la crise. Leur nombre a baissé de plus de 1 million mais leurs patrimoines cumulés n’ont été que marginalement affectés. Un rapport de Credit Suisse fait état de la montée en puissance des grandes fortunes asiatiques.

 

De plus en plus de millionnaires dans les pays émergents

Les millionnaires ont pâti eux aussi de la crise. Leur nombre a chuté de plus de 1 million entre 2011 et 2012, selon le rapport annuel sur la fortune dans le monde publié par Credit Suisse. Désormais, les personnes qui disposent d’un patrimoine dépassant le million de dollars se chiffrent à 28,6 millions. En revanche, d’une année à l’autre, la valeur de leurs biens n’a que légèrement baissé (- 2 %), à 87.300 milliards de dollars américains. Un repli nettement moins marqué que celui des ménages dans leur ensemble (- 5,2 %, à 223.000 milliards de dollars).

Montée en puissance de l’Asie

Les millionnaires se font plus rares en Europe, où leur nombre a diminué en un an de 1,8 million tandis qu’il a augmenté sensiblement, notamment, aux Etats-Unis (+ 962.000, à plus de 11 millions) et au Japon (+ 460.000, à près de 3,6 millions). L’Italie (- 374.000, à près de 1,2 million) et la France (- 322.000, à près de 2,3 millions) ont enregistré les plus fortes baisses du nombre des plus fortunés. L’Allemagne n’a pas non plus tiré son épingle du jeu avec 290.000 millionnaires de moins, à près de 1,5 million. L’autre donnée importante du rapport concerne la montée en puissance de l’Asie hors Japon et de la Chine en particulier. Credit Suisse estime qu’environ 1 million de millionnaires résident en Chine et 5,7 millions d’autres dans la région Asie-Pacifique à l’exclusion de cette dernière et de l’Inde. La part des Chinois dans les ultra-millionnaires du monde entier (dotés d’une fortune dépassant les 50 millions de dollars) atteint désormais les 5,6 %, soit 4.700 richissimes). Si la crise a stoppé la multiplication des grandes fortunes dans plusieurs pays émergents à l’image du Brésil, la tendance au déplacement vers cette catégorie de pays de la grande richesse mondiale va se poursuivre à l’horizon de cinq ans.

Au Brésil, en Indonésie, en Chine, à Hong Kong, en Malaisie, en Pologne, en Russie et dans le continent africain, le nombre de millionnaires va doubler ou plus d’ici à 2017, assure la banque suisse. Les grandes fortunes vont recommencer à croître aussi en Europe (+ 67 %) grâce surtout aux hausses attendues en Allemagne (+ 75 %) et au Royaume-Uni (+ 69 %). Quant à la France, elle devrait conserver la troisième place au classement mondial des millionnaires derrière les Etats-Unis et le Japon. Et ce en vertu de l’augmentation de 50 % du nombre de millionnaires. Au total, dans cinq ans, la planète comptera 46,5 millions de grandes fortunes, en progression de 62 % par rapport à aujourd’hui. En dépit de la crise, la grande richesse est promise à un bel avenir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :